Infographie ITBF

Screen Shot 2016-03-11 at 12.30.10 PM

La presse parle de l’itbf !

Retrouvez notre projet dans ces articles de presse :

La Croix

Ouest-France

Psychologies

L’indicateur trimestriel du bonheur des Français, c’est avant tout :

Un indicateur trimestriel à placer en regard de l’indice du PIB publié par l’INSEE,

Un indicateur solide élaboré en partenariat avec Institut Think et fondé sur une méthodologie novatrice incluant des critères subjectifs (en savoir plus),

Un indicateur citoyen financé par crowdfunding, (en savoir plus),

Un indicateur porté par des citoyens et ambassadeurs engagés : Jean-Paul Delevoye, Alexandre Jost, Rost, Malene Rydahl (en savoir plus).

logosITBF

Pourquoi créer un nouvel indicateur ?

Une conviction : l’état d’un pays se mesure d’abord à l’aune de ce que ses citoyens vivent et non exclusivement de ce qu’ils produisent ; la croissance ou la stagnation du PIB ne sont pas nécessairement synonymes de progrès ou de recul.

De cette conviction découle la nécessité de placer l’aspiration au bonheur individuel et collectif au centre du projet de la société et de suivre son évolution sur la durée. Il y a urgence : en période de crise économique et sociale, quand la stagnation du PIB alimente le pessimisme collectif, nous souhaitons tourner le projecteur vers des enjeux sociétaux clés et positifs et susciter le débat. Nous croyons à la nécessité d’élargir les objectifs des politiques publiques.

La Fabrique Spinoza a donc choisi de créer un indicateur solide, élaboré avec l’Institut Think à partir de 48 critères subjectifs  proposés à un panel représentatif de plus de 1000 Français. Prendre en compte des indicateurs qualitatifs permet en effet d’aborder une dimension non saisie par les indicateurs actuels à prédominance objective. Avec l’ambition d’une sortie trimestrielle, l’ITBF veut s’inscrire dans la durée.

A qui s’adresse-t-il ?

Citoyen et démocratique, créé par deux instituts indépendants, promu par un réseau de bénévoles, cet indicateur est financé par crowdfunding. Il appartient donc à chacun d’entre nous.

Par sa structure complète, par son caractère récurrent, il permet d’appréhender une vision complexe de la société et est donc éclairant. Il peut ainsi constituer un outil de prise de décision et d’évaluation pour les pouvoirs publics ou pour chaque citoyen ou association à l’œuvre dans la société.

Unique dans sa conception, pionnier, il tranche par sa simplicité et sa vocation à être utilisé dans le débat public : on peut utiliser l’indicateur agrégé, chiffre clé simple à mémoriser, ou les tableaux de résultats complets. Il a été conçu en 3 étages qui se complètent : environnement perçu, fonctionnement de l’individu, bonheur exprimé. Ces 3 étages aboutissent à un indicateur agrégé ou peuvent être observés séparément par des tableaux synthétiques.

Par qui est-il porté ?

-Par la Fabrique Spinoza, think tank citoyen du bonheur.

-Avec l’aide de l’institut Think, expert des sondages d’opinion.

-Par des citoyens bénévoles engagés.

Pourquoi doit-il chercher des ressources par du financement participatif ?

Le crowdfunding est un mode de financement citoyen et indépendant.

Les ressources sont nécessaires pour assurer les vagues d’enquêtes successives, et elles seront réparties comme suit :

Pour 2 vagues annuelles
Conception / engineering de l’indicateur FAIT BÉNÉVOLEMENT
Enquêtes 10 000€ x 2 = 20 000€
Accompagnement, communication FAIT BÉNÉVOLEMENT

Pour en savoir plus…

Porte-paroles

delevoye

Jean-Paul Delevoye

Ancien médiateur de la République et ancien Président du Conseil économique, social et environnemental, son rapport de 2010 sur l’état de la société française a fait date.

Il n’a aujourd’hui de cesse de fédérer et promouvoir les projets et les acteurs d’un renouveau citoyen, sur l’ensemble du territoire.

alexandre_jost

Alexandre Jost

Diplômé de l’Ecole Centrale Paris, puis de U.C. Berkeley en Génie industriel, il s’installe à San Francisco et commence à travailler chez Mars & Co, cabinet de conseil en stratégie, tour à tour au Brésil, au Mexique, en Angleterre puis revient en France.

Appelé par une recherche de sens, il part travailler au Groupe SOS, un regroupement associatif de 7000 salariés œuvrant dans le social, médico-social, et sanitaire.

Fin 2010, il crée la Fabrique Spinoza, think-tank politique, visant à réintroduire le bien-être citoyen au cœur du débat démocratique.

rost

Rost

Rappeur, producteur, chroniqueur, ancien graffeur ayant grandi dans des quartiers difficiles, Rost s’engage au quotidien depuis 10 ans en faveur du vivre-ensemble et de l’implication des jeunes dans la vie citoyenne. Il a notamment à cet effet créé Banlieues actives et présidé la commission quartiers populaires de la Fondation Terra Nova.

Il participe à des ateliers d’écriture, crée Banlieues numériques, va à la rencontre des jeunes dans les quartiers, travaille en tant que personnalité associée au CESE sur les questions d’intégration et de citoyenneté.

malene

Malene Rydahl

Danoise, Malene était jusqu’en 2015 directrice de la communication du groupe Hyatt pour l’Europe, l’Afrique et le Moyen-Orient.

En 2014, elle publie chez Grasset « Heureux comme un Danois », livre où elle cherche à comprendre les recettes du modèle d’un des pays où, selon de nombreuses études, le sentiment du bonheur est le plus élevé. Best-seller, son ouvrage est traduit en de nombreuses langues et vient de sortir en poche.

Malene décide en 2015 de se consacrer uniquement aux conférences et recherches sur les thématiques du bonheur et du bien-être, notamment au travail. Elle participe au Forum de l’économie positive et soutient Europe Tomorrow, start up qui cartographie les initiatives locales pour l’innovation sociale et environnementale.

L’equipe

Jean Bourles : économiste / Relecteur économique de l’ITBF

Gilles Dufraisse : économiste + entrepreneur INFOCUS / Co-designer de l’ITBF

Marjory Malbert : Entrepreneure et connectrice « Sport & Entreprises »  « Sport & Bonheur » – We Sport You / Activatrice du crowdfunding ITBF

Aline Zalay : relations de presse indépendante / Chargée de communication ITBF

Claire Bévierre : entrepreneure, Com&Caetera. Printemps de l’Optimisme, Reporters d’Espoir / Stratégie de diffusion de l’ITBF

Charles André : Directeur éditorial digital, Community Builder – Com&Unity / Réalisateur vidéo ITBF

Frédéric Albert : entrepreneur institut d’enquête Think / Co-designer d’enquête ITBF

Gilles Berhault : président du comité 21 / lien avec la société civile pour l’ITBF

Victor Ferreira : ex-président de Newmanity / idée originale de l’ITBF

Serious Talk : mécènes compétence sur le crowdfunding ITBF

Méthodologie

UNE ARCHITECTURE DE L’INDICATEUR EN TROIS DIMENSIONS

Trois dimensions sont analysées : l’homme dans son environnement, le fonctionnement de l’individu, le bonheur individuel perçu.

1ère dimension : l’homme dans son environnement

diagramme1

2ème dimension : le fonctionnement de l’individu

diagramme2

3ème dimension : le bonheur exprimé

diagramme3

NB : Les critères subjectifs sont complétés d’un tableau de bord annuel de variables objectives à des fins explicatives

UN ÉCHANTILLON REPRÉSENTATIF

L’échantillon représentatif est composé de 1000 Français interrogés sous système CAWI selon la méthode des quotas (sexe, âge, profession, région, catégorie d’agglomération) Il s’agit d’un nombre habituel pour un sondage au niveau national, avec une marge d’erreur de 3 %. L’échantillon est renouvelé à chaque sondage.

UN NOMBRE IMPORTANT DE QUESTIONS

48 questions seront posées, avec une notation de 0 à 10, pour permettre une analyse fine des données obtenues.