Cycle de conférences – La pauvreté : connaître, comprendre, combattre

« La croissance économique fait-elle le bonheur des gens ? »

Une conférence organisée par l’Université de Luxembourg au Musée d’Histoire de la ville de Luxembourg, le jeudi 5 janvier 2012 à 18h30

 

Accéder au site internet

Accéder à la brochure

 

Dans notre société, l’argent et la consommation continuent à être considérés comme de puissants garants du bonheur. Au-delà du pur confort, la possession de biens de consommation confère un certain statut social. Une certaine classe de biens de consommation, appelés biens contextuels, est avant tout une marque de standing, elle permet une « distinction subtile ». Pour pouvoir faire la démonstration de leur succès social, certains ont recours à des crédits et à des paiements échelonnés qui, dans des cas extrêmes, aboutissent au surendettement. En 2008, 41 % des ménages luxembourgeois avaient contracté un crédit à la consommation, 3 % avaient au moins 12 mois de retard de paiement.

Ceux qui renoncent volontairement à la consommation, comme par exemple les religieuses d’un couvent, sont l’exception. Et leur attitude laisse nombre de leurs prochains perplexes. Tandis que le rêve de richesse et la peur du déclassement social tourmentent les sociétés occidentales, la pauvreté frappe une majorité écrasante de la population mondiale. Le fait que la prospérité des uns accélère la pauvreté des autres est incontesté. Les inégalités qui caractérisent les échanges commerciaux contraignent de nombreux producteurs et prestataires de services à vendre leurs produits à un prix inférieur à celui du marché. Les médias, les organisations œuvrant pour l’environnement et celles s’engageant pour les droits de l’homme offrent à chaque citoyen la possibilité d’apporter ses propres réponses à ces disparités.

Intervenants :

  • Philippe Defeyt, Président du Centre Public de l’Action Sociale CPAS de Namur (Ecologie) – La protection sociale dans une société d’alter-croissance
  • Guy Schuller, économiste, conseiller économique auprès du STATEC ; membre du comité de direction et responsable de la division « Etudes, Prévisions et Recherche » ; chargé d’enseignement à l’université de Lille jusqu’en 2008 ; vice- président de la Cellule de Recherche sur la résolution de conflits (CRRC) – Quelle croissance et quel bien-être pour qui ?
  • Raymond Becker, Président du cercle de réflexion et d’Initiative Vivi Hommel a.s.b.l. – Les futurs possibles : le potentiel des approches alternatives et des nouveaux mouvements sociaux.