Extrait de la Lettre A du 30 septembre 2011:

« La Fabrique Spinoza milite pour une réelle prise en compte du bien-être dans les politiques publiques. Le think-tank travaille au sein d’un projet conduit par l’OCDE, la Banque mondiale et l’Unicef. Le bonheur est non seulement une idée neuve, mais une chose sérieuse.

La Fabrique Spinoza, créée en janvier 2011, veut faire du bien-être citoyen le nouveau paradigme politique en France. Pour que la notion de bonheur citoyen soit acceptée comme une idée scientifique et non une vague utopie, le think-tank compte sur des partenariats de taille. Il vient d’être nommé correspondant français de Wikiprogress, projet conduit par l’OCDE, la Banque mondiale et l’Unicef pour mesurer le bien-être dans les sociétés. Alexandre Jost, président fondateur du think-tank, également vice-président du club Jade (LLA nº1501), proche du centre, et ancien DG adjoint au sein du Groupe SOS, vient de conclure des partenariats avec le CNRS et l’Université de Rotterdam, à l’origine d’un classement mondial du bonheur.

La Fabrique bénéficie du soutien de Christian Boiron, PDG du laboratoire homéopathique Boiron, de Michèle Frémontier, DG de la Fondation Médéric-Alzheimer, et de Richard Layard, économiste et ancien conseiller de Tony Blair. Ils apportent leur expertise aux 25 médecins, sociologues, psychologues et consultants qui composent les groupes de travail du think-tank.

Au programme : la place du bien-être en politique ; philanthropie et bien-être ; avenir du service public … Leurs premiers travaux seront présentés entre décembre et février, soit au moment où la campagne électorale battra son plein. »

Lire La Lettre A du 30 septembre 2011

La Lettre A est à la fois une publication papier hebdomadaire et un site web. Créée en 1978, elle vise à répondre aux besoins d’information spécifiques des décideurs français de haut niveau. Elle se penche sur les milieux qui façonnent la vie économique, politique et médiatique en France.