itbf-logo-01

La publication du PIB ce jour est l’occasion pour la Fabrique Spinoza de proposer un complément nécessaire aux indicateurs économiques.

Screen Shot 2016-03-11 at 12.30.10 PM

Malgré l’utilité des chiffres du PIB, de sa croissance et du chômage, ils ne suffisent pas à comprendre le progrès ou le recul d’une société. En effet, l’état d’un pays se mesure d’abord à l’aune de ce que ses citoyens vivent et non exclusivement de ce qu’ils produisent. La conclusion : Il faut remettre l’aspiration au bonheur individuel et collectif au centre du projet de la société.

Mais comment focaliser l’attention sur autre chose que ce qui est constamment mesuré et diffusé ?

La réponse de la Fabrique Spinoza est de proposer l’ITBF, un indicateur complémentaire, qui se concentre non pas sur la production ou l’emploi, qui peuvent être seulement une partie des aspirations individuelles, mais sur l’aspiration au bonheur. En cela, l’objectif est d’élargir le champ des préoccupations.

Pour cela, la Fabrique Spinoza, avec l’aide de l’institut d’études Think, a créé un indicateur complémentaire : L’Indicateur Trimestriel du Bonheur des Français.

A partir de 48 critères qualitatifs proposés à un panel représentatif de plus de 1000 Français, l’ITBF propose d’aborder une dimension mise de côté par les indicateurs actuels à prédominance objective, et à haute fréquence, c’est à dire tous les trimestres.

Qu’y a t-il dans cet indicateur ? Qui le porte ? Sur quoi est-il fondé ? Pour avoir toutes les réponses, cliquez-ici.