Une possible « éducation au temps »

A. Durayappah développe le modèle des 3P qui propose de rassembler les différentes théories et mesures autour d’un seul modèle temporel du bien-être subjectif. Il repose sur trois états temporels : le présent, le passé et le futur. Ces trois états influencent l’évaluation globale du bien-être subjectif. Ainsi, le bonheur résulterait de l’expérience du présent, de l’évaluation du passé et des attentes et aspirations du futur. Pour Durayappah, le bien-être subjectif peut de surcroit être influencé par des mécanismes psychologiques (parfois biaisés, comme la «peak-end rule»), sociologiques (effet culturel), ou de profils temporels (préférence et attitude vis-à-vis du temps), qui affectent le bien-être subjectif.

Ce modèle dessiné par Durayappah ouvre des perspectives pour favoriser le bonheur, pavant la voie d’une possible «information ou éducation au temps »…

Lire le résumé en 3 pages de l’article

Lire l’article complet

Lire les perspectives ouvertes par Durayyapah pour favoriser le bonheur