Le bien-être des populations devrait être le 1er objectif des politiques.

 

Fabrique Spinoza (Alexandre Jost, fondateur)

Matthieu, qu’as tu pensé quand tu as entendu parler de la Fabrique Spinoza pour la 1ère fois ?

 

Matthieu Ricard

J’ai été particulièrement heureux de découvrir cette initiative. Du fait qu’elle rassemble les connaissances les plus solides en neurosciences, nouvelle économie, psychologies et autres disciplines scientifiques, elle a le potentiel de considérer la question du bien-être des populations d’une manière suffisamment rigoureuse et globale pour pouvoir être la porte d’entrée d’une prise de considération sérieuse de ce sujet essentiel par les politiques.

 

Fabrique Spinoza

Que penses-tu du bien-être comme finalité politique ?

 

Matthieu Ricard

Cela devrait être le 1er rôle de la politique. La mesure du PIB était destinée à évaluer l’amélioration du bien-être, on l’a oublié depuis. La nation qui serait la plus riche et  la plus malheureuse serait dans une situation absurde. Nous avons oublié le but en chemin.

 

Fabrique Spinoza

Quel lien vois-tu entre PIB et bien-être des populations ?

 

Matthieu Ricard

Comme le dit Richard Layard dans « le Bonheur, une nouvelle science », le bien-être ne peut pas être un sous-produit du PIB, ou plutôt, peut ne pas l’être. Il y a des actions sous-jacentes au bien-être à conduire, qui ne sont pas forcément alignées avec le PIB. IL nous faut poursuivre 3 buts en les mettant en synergies : le PIB à court-terme, le Bonheur National Brut à moyen terme, la préservation de l’environnement à long-terme. Il peut parfois y avoir antagonisme, le PIB ne doit pas alors guider les choix à lui seul : comme le dit aussi Ricahrd Layard, on peut augmenter le PIB en déplaçant des familles ou en gagnant en compétitivité en délocalisant la production des entreprises, ce qui serait contre-productif en termes de bonheur des populations.

 

Fabrique Spinoza

Veux-tu apporter un mot de conclusion ?

 

Matthieu Ricard

Oui, je voudrais ajouter qu’il n’y a pas de chemin éclair, ni de chemin forcé vers le bonheur. Sinon, le projet de la Fabrique Spinoza est très bien.