Musique au travail - Vermeer - steenmerryfamilysl

En s’appuyant sur différentes études menées sous l’égide de la psychologie cognitive et des neurosciences (Stanford, Sheffield, Olivier Sachs, Séverine Samson, Stéphanie Samson, Emmanuel Bigand), la pratique examinée consiste à encourager l’écoute de la musique dans le cadre du travail.

En prenant exemple de la Sonate k448 en ré mineur de Mozart, on peut examiner de manière appliquée dans quelle mesure l’écoute de la musique classique (en l’occurrence, de l’oeuvre Mozartienne) contribue au développement des champs cognitifs.

La musique au travail semble avoir les effets bénéfiques suivants

  • Une amélioration de la performance au travail
  • Une relaxation, diminution du stress et de la fatigue
  • Une attention accrue et une capacité de concentration

Note complète

Une synthèse thématique a été réalisée par les citoyens de la Fabrique Spinoza. Il s’agit d’une « Wikinote » en évolution via les contributions des citoyens. (Voir l’ensemble des « Wikinotes »)

Contacter nail.muniglia@fabriquespinoza.org pour en savoir plus sur cette note.