Hopper23

Le paradoxe du choix et de la satisfaction

La multiplication des choix consacre l’idée d’épanouissement: avoir plus de choix permet d’avoir la liberté de choisir. Acception pleine de bon sens, et pourtant différentes études tendent à montrer que l’augmentation des choix dans la société de consommation ne correspond pas à une augmentation du bien-être, bien au contraire. En effet, certains psychologues suggèrent que faire un choix reviendrait, en fait, à renoncer à quelque chose de potentiellement « mieux » et à créer donc de l’anxiété et de la frustration chez les individus.

Ainsi, Gaël Brulé et Alexandre Jost de la Fabrique Spinoza tentent d’identifier certains leviers capables de rendre au choix sa dimension positive, celle qui consacre la liberté. Différentes pistes sont ainsi envisagées telles que le développement d’une information de qualité, la sensibilisation des acteurs de l’économie…etc.

Résumé complet de la recherche et les préconisations de la Fabrique Spinoza