Capture d’écran 2015-11-26 à 15.47.39

Le 22 octobre dernier, la Fabrique Spinoza a eu plaisir d’accueillir au sein de l’Atelier Fil Rouge l’économiste Stefano Bartolini pour la présentation de son ouvrage intitulé « Manifeste pour le bonheur. Comment passer d’une société de l’avoir à une société du bien- être » (Les liens qui libèrent, 2013).
Professeur d’économie politique et sociale à la faculté de Sienne et Lauréat du prix UNESCO Stein Rokkan pour les sciences sociales, Stefano Bartolini est l’un des universitaires les plus reconnus en Italie et en Europe dans le domaine des sciences du bonheur.

Partant du constat que de nombreux pays occidentaux ne parviennent pas à conjuguer développement économique et bien-être, Bartolini pointe le paradoxe d’une « société de l’avoir » dans laquelle l’accès aux biens de consommation est supposé nous rendre heureux alors même qu’il détériore sensiblement le lien social. Plus encore, nous serions amenés à compenser cette détérioration par une plus grande poursuite de croissance (phénomène de la croissance endogène négative).

 

IMAG0555-2

Sans pour autant promouvoir la décroissance, Bartolini prône « la qualité de l’expérience relationnelle » afin de réconcilier croissance et bien-être, en s’appuyant sur un ensemble de propositions issues d’expériences encourageantes relatives aux domaines tels que l’éducation, la santé ou encore la politique de la ville.

IMAG0562-2

Retrouvez ici la présentation Manifeste pour le bonheur – support de son intervention.