AAEAAQAAAAAAAALNAAAAJDBhNTBhODc1LTQwOWYtNGU4NC05ZWE0LWU0OGIzMmFkZDcyZg

Pourrais-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis Anne-Valérie Rocourt, et j’ai la chance de me lever joyeusement chaque matin, pleine de gratitude pour ce que je vis. Je m’appuie sur la méditation de pleine conscience (je suis instructrice MBSR) et la psychologie positive (coach certifiée en psychologie positive) pour contribuer à plus d’épanouissement individuel, d’harmonie collective et d’engagement dans le monde du travail.

 

J’ai travaillé dans la finance pendant dix-sept ans, puis ai connu plusieurs aventures entrepreneuriales. Tout au long de mon chemin, ma pratique régulière de la méditation, des retraites intensives et de nombreux enseignements ont nourri un profond désir de placer la mindfulness au coeur de mon activité. Et comme la joie est ma boussole et mon moteur, j’ai aussi beaucoup exploré la psychologie positive.

J’adore la richesse du silence, la sagesse des traditions spirituelles, et aussi la folie et les facéties de la vie : je suis gourmande, sportive, j’aime découvrir le monde et danser avec la vie !

 

Pourquoi as-tu décidé de t’engager à la Fabrique Spinoza ?

Je suis convaincue que le bonheur est l’aspiration commune à tous les êtres humains. C’est notre trait d’union, un trait qui mérite d’être tracé, jour après jour. En cultivant tout ce qui contribue au bonheur de chacun, nous oeuvrons pour créer un monde meilleur. C’est un merveilleux cercle vertueux qui s’engage.

 

La Fabrique Spinoza est à mes yeux le fer de lance de cet engagement pour promouvoir le bonheur comme ferment de l’épanouissement individuel et collectif. Je suis convaincue que le bonheur est une arme fabuleuse pour contrer en douceur le climat de morosité dans lequel nous baignons. Alors, très naturellement, j’ai eu envie de m’engager à la Fabrique Spinoza, pour apporter ma contribution à ce mouvement vers plus d’espérance.

 

La spiritualité étant un thème qui me passionne, j’ai rejoint il y a un an le groupe « Spiritualité et action citoyenne ».

 

Quel est ton rôle au sein de ton groupe ?

Les deux anciens co-pilotes du groupe « Spiritualité et action citoyenne » ayant choisi d’autres missions l’été dernier, j’ai repris l’animation du groupe, avec Frédéric Denery. Nous avons proposé de focaliser notre action sur « Spiritualité et entreprise ». Limiter notre champ à l’entreprise nous a semblé plus accessible, et nous permettant de cibler plus aisément des actions concrètes à mettre en œuvre. Notre intention est de mettre en évidence les liens qui peuvent exister entre spiritualité et entreprise.

 

Nous prenons beaucoup de plaisir à co-piloter ce groupe. Nous sommes au service du groupe, pour tenir une feuille de route, intégrant les rêves et désirs de chacun des membres. Lors de notre dernière réunion, quatre axes de travail se sont dessinés. Nous avons ressenti beaucoup d’envies et d’énergies positives. C’est enthousiasmant !

 

Quelles sont les prochaines échéances de ton groupe de travail ?

Nous nous réunissons une fois par mois. Notre prochaine réunion va nous permettre de nous mettre en mouvement, autour des quatre chantiers qui ont émergé lors de la précédente réunion. Et nous avons été nombreux à ne pas réussir à choisir uniquement tel ou tel projet, tant les envies sont vives ! Des sous-groupes vont se constituer et s’organiser, afin d’être prêts à créer, observer, explorer, inspirer… dès le début de 2018.

 

Qu’aurais-tu envie de dire à une personne qui s’intéresse à la Fabrique Spinoza ?

La porte est grande ouverte pour toutes les énergies et les envies ! Vous pouvez vous engager à la mesure de ce qui est juste pour vous, dans le respect de votre liberté – et c’est important. C’est à la fois un laboratoire et une grande fenêtre ouverte sur le monde. Chacune, chacun peut y trouver sa place. Vous avez envie de tester des idées, vous inspirer, contribuer, échanger, grandir ou simplement sourire ? Venez !

 

Contacter Anne-Valérie Rocourt pour plus d’informations.