Des rapports, études et notes de la Fabrique ou de ses partenaires émergent fréquemment des propositions d’initiatives. Certaines sont politiques, d’autres appartiennent au monde économique ou à la sphère de la société civile. La Fabrique répertorie ces dernières dans une Bourse aux Actions Positives, afin d’identifier des porteurs de projets ou sponsors susceptibles de mettre en oeuvre ces propositions.

 

SI VOUS SOUHAITEZ PORTER, ACCOMPAGNER, OU PARTICIPER À L’UNE DE CES INITIATIVES (ou nous en proposer une), contact@fabriquespinoza.org

 

Science du bien-être et éveil des consciences (voir le contenu produit sur ce thème)

  • Création de mini-guides de la Science du Bien-être : la Science du bien-recèle des informations susceptibles d’éveiller les consciences. En extraire la substance permettrait un partage large de ce contenu.
  • Organisation en régions de cafés sur le bien-être citoyen : sur la base des guides ci-dessus, des cafés régionaux permettraient de débattre sur ces contenus pour favoriser localement le bien-être citoyen
  • Partage de résumés de livres sur la science du bien-être : cette discipline est en effervescence. De nombreux ouvrages demandent à être résumés puis partagés.

 

Indicateurs de développement, de bien-être, ou de richesse (voir le contenu produit sur ce thème)

  • Echange citoyen sur le nouvel indice de positivité de l’économie : la Fabrique Spinoza était partiellement en charge  de la production de l’indice au sein de la commission présidentielle pour l’économie positive. L’indice conçu demande à être débattu par les citoyens.
  • Création d’un indicateur de mesure du bien-être citoyen de la Fabrique Spinoza : nous avons acquis suffisamment de savoir à ce jour pour bâtir un tel indice. Le but serait ainsi de stimuler le débat citoyen sur ce sujet.
  • Lancement d’une consultation nationale sur le bien-être citoyen : à l’image de l’Angleterre, la société civile doit être consultée sur le sujet. Voir le Pacte Spinoza.

 

Bien-être au travail (voir le contenu produit sur ce thème)

  • Le « Réservoir » de bonnes pratiques de bien-être au travail : apportez votre pierre à l’édifice de ce répertoire de pratiques innovantes pour favoriser le bien-être au travail.
  • Nos Grandes Ecoles Buissonnières : la Fabrique Spinoza participe à un collectif qui rassemble des témoignages de parcours d’anciens de grandes écoles ayant été vers le social business. Apportez votre contribution dans le but d’éclairer des étudiants en réflexion sur leur chemin professionnel.
  • My Happy First Job : trop peu de critères sont pris en compte dans le choix d’une orientation professionnelle. Nous rassemblons des informations susceptibles d’éclairer les choix (satisfaction au travail, regard de la société, mutabilité, etc.)
  • Organisation des petits-déjeuners du bien-être au travail : nous recherchons un lieu gratuit pour organiser mensuellement des petits-déjeuners du bien-être au travail pour  sensibiliser des acteurs économiques aux enjeux sur ce sujet

 

Egalité Femmes-Hommes (voir le contenu produit sur ce thème)

  • Création d’un centre de recherche sur la médecine sexuelle (féminine et masculine) : les recherches sur la sexualité féminine (et dans une moindre mesure masculine) sont fort tournées vers les infections et la procréation. Une recherche élargie débloquerait un potentiel d’épanouissement pour les femmes et les hommes.
  • Mise à jour « Egalité femmes-hommes » du correcteur orthographique Microsoft : « Sénatrice » est considéré comme une faute d’orthographe par le correcteur automatique de Word. Un correcteur sensible aux enjeux d’égalité femmes-hommes est à dessiner. Microsoft (par exemple) pourrait être convaincu.

 

Médias et bien-être (voir le contenu produit sur ce thème)

  • Création d’une association nationale de téléspectateurs : une seule association mono-salariée de téléspectateurs et d’éducation aux médias existe en France à Saint Nazaire, alors que nous regardons en moyenne la TV 3h par jour. Une telle association doit être dynamisée et rendue nationale.
  • Création de cafés-TV : la télévision recèle un pouvoir de socialisation inexploité. Des café-TV peuvent être imaginés et créés pour faire du loisir français N°1 un créateur de lien social.
  • Mesure de niveaux de bien-être des téléspectateurs : peu d’informations existent sur la mesure du bien-être ou de la satisfaction des téléspectateurs. Des outils pourraient être développés afin de rendre acteurs de leur choix les téléspectateurs.
  • Mise en place d’un curateur public des contenus vidéos du web : la génération « Millenium » ne regardera plus la TV ailleurs que sur internet. Par analogie avec la TV publique, une sélection opérée par le public de contenus vidéos sur internet permettrait au service public de jouer son rôle dans l’univers vidéo du web.