people_in_the_sun-edward-hopper

Dans une étude réalisée par Robinson et Godbey en 1995 sur la base d’enquêtes sociologiques, la satisfaction à long terme apportée par le visionnement de la télévision fut notée 4,8 sur une échelle de 0 à 10 par les personnes interrogées, considérablement plus bas que tous les autres loisirs évalués. D’autres études suggèrent un même résultat : il y aurait une corrélation négative entre le temps de télévision regardée et la satisfaction générale dans la vie.

Pourtant, les français ont consacré un record de 3h32 par jour en moyenne à la télévision en 2010 d’après Médiamétrie. Si le sujet peut paraître anodin, elle constitue ainsi un des principaux postes de dépense temporelle au cours de la vie avec le sommeil et le temps passé à travailler.

Cette part importante de notre vie consacrée à la télévision laisse supposer qu’elle exerce effectivement une influence massive sur nos expériences de vie et sur notre bonheur. Dans cette optique, la Fabrique Spinoza réalise actuellement une étude sur la télévision pour en évaluer la capacité à créer du bonheur ou du mal-être.

 

—-

 

Réalisant ainsi que la télévision était la première occupation d’une vie (hors temps de sommeil), la Fabrique Spinoza a donc exploré plus avant le lien entre médias et bien-être.

Ses travaux sont synthétisés : lire la note « Transformer le paysage audio-visuel français pour le bien-être des téléspectateurs ».