Le 3 juillet dernier, Alexandre Jost, président de la Fabrique Spinoza est intervenu lors d’une table ronde organisée dans le cadre du dernier forum européen de la diversité. En compagnie d’autres intervenants, la Fabrique Spinoza a tenté d’apporter ses éléments de réponse à la question : « Bien-être et performance au travail : l’organisation du temps, un levier pour la diversité? »

Les différents participants ont chacun apporté des contributions que nous relayons brièvement ici:

-Pour Alexandre Jost, président de la Fabrique Spinoza, le bien-être est un vecteur de performance économique pour l’entreprise puisqu’il amène les salariés à développer leurs potentialités. Pour favoriser celui-ci, une réflexion sur la diversité des aspirations de chacun s’impose car on observe de fortes différences notamment entre les femmes et les hommes.

Regardez les  de la conférence!

 

Pour ré(écouter) l’intervention d’Alexandre Jost:

 

-Pour Jacques Fradin, directeur de l’Institut de Médecine Environnementale, il est nécessaire de tourner définitivement la page du management par le stress, qui a prouvé à la fois son inefficacité et sa dangerosité, pour permettre un management adapté à la personnalité de chacun. La diversité est un choix stratégique pour l’entreprise et des études montrent que plus les femmes sont nombreuses à occuper des postes de direction, plus la performance est avérée pour l’organisation.

 

Pour ré(écouter) l’intervention de Jacques Fradin:

 

-Selon Guillaume Cravero, conseiller en social business, la droit européen est particulièrement consensuel par rapport au droit français. La directive 2010/18/UE portant application de l’accord cadre révisé sur le congé parental a été adoptée par les partenaires sociaux mais l’interprétation est laissée en grande partie aux acteurs nationaux car il est particulièrement difficile de s’accorder sur des définitions de base comme celle de la « famille ». Cette marge de manœuvre laissée aux gouvernements nationaux ne doit pourtant pas cacher que la directive européenne reste moins ambitieuse sur le plan social que le droit français.

-Enfin, pour Magali Mounier-Poulat, directrice de projet à l’Observatoire de la Parentalité en Entreprise (OPE), le télétravail est l’une des principales attentes des salariés car il contribue à une meilleure conciliation entre la vie professionnelle et la vie familiale. En permettant d’améliorer le bien-être de chacun, le télétravail doit par ailleurs être appréhendé comme un levier de performance pour les entreprises.

 

Pour ré(écouter) l’intervention de Magali Mounier-Poulat: