image-indice-des-villes

Généralement, nous savons “compter ce qui compte” et gérer efficacement ce que l’on sait mesurer. Il s’agit le plus souvent d’éléments valorisables et quantifiables qui servent à produire des statistiques parfois vides de sens et interprétées de façon approximative. Le Positive economy Forum, la Fabrique Spinoza et Nomadéis ont développé des indices de positivité analysant la capacité des acteurs à placer l’altruisme au cœur de leurs priorités. Présentés dans le rapport “Pour une économie positive” remis en 2013 au Président de la république française, ils ont pour objectif de constituer de nouveaux référentiels permettant d’assurer le suivi des progrès accomplis en matière de performance. Ces nouveaux outils doivent servir de boussoles pour mieux orienter la prise de décision et l’action des parties prenantes autour d’objectifs partagés. Les indices de positivité se déclinent autour de trois champs d’application : l’indice de positivité des nations, l’indice de positivité des entreprises et l’indice de positivité des villes.

Découvrir l’indice des villes.

Découvrir l’indice des nations.

Découvrir l’indice des entreprises.