Emotions3
Vous avez été nombreux à répondre à notre questionnaire, merci ! 

Nous avons analysé avec attention vos réponses et propositions (voir notre analyse en PDF). Nous vous en proposons ci-dessous la restitution. Vous êtes nombreux à nous avoir fait part de votre inquiétude, de votre émotion, et vous êtes encore plus nombreux à nous exprimer votre engagement citoyen et votre implication pour changer la société.

Maintenant, c’est à vous d’agir !

Les propositions d’initiatives pour la Fabrique Spinoza sont nombreuses. Nous les avons rassemblées en quelques chantiers majeurs. De nouveau nous faisons appel à vous pour parvenir aux meilleurs choix. Dîtes-nous, parmi les propositions ci-dessous, pour quelle(s) action(s) vous seriez prêts à vous engager à nos côtés.

Jacques-Pierre Mariot, Président

Télécharger le PDF d’analyse des réponses

 

Vos émotions : du choc vers la volonté affirmée d’agir

 

Parmi les répondants vous avez été…

88,5% à avoir l’intention d’agir personnellement après la semaine du 11 janvier
(« Oui, tout à fait » et « Oui, moyennement »)
90,2%  à vous déclarer favorables à ce que la Fabrique Spinoza prenne de nouvelles initiatives
(« Oui, tout à fait » et « Oui, peut-être »)
  
 

5 registres d’action proposées

 5 registres

Et maintenant, à vous de choisir

Dîtes-nous, parmi les propositions ci-dessous, pour quelle(s) action(s) vous seriez prêts à vous engager à nos côtés.
 Formulaire

1. Dialogue et citoyenneté

  • Créer et mettre en œuvre une « Journée du mieux-vivre ensemble », pour permettre des rencontres entre des populations qui interagissent peu ou s’ignorent (« le BlaBla Car du Bonheur », « un open-mind Kfé du bonheur », « une fête de la musique du bonheur »)
  • Développer de nouveaux processus démocratiques pour réactiver le désir de citoyenneté
  • Inventer une « Fabrique estivale du bonheur » : une université d’été d’échanges, de débats et d’engagement citoyen
  • Développer un réseau européen de cafés-philo de la tolérance

2. Les territoires sensibles

  • Promouvoir, multiplier et outiller les protocoles de médiation sociale et éducative dans les zones sensibles
  • Permettre aux initiatives éducatives positives de diffuser et de polliniser ces territoires

3. L’éducation

  • Contribuer au nouveau dispositif citoyen des réservistes de l’éducation nationale (élaboration de contenus, de pédagogies nouvelles, etc.)
  • Créer une « Fabrique Spinoza Junior » pour que les enfants eux-mêmes s’emparent de la notion de bonheur citoyen et formulent des propositions
  • Développer l’apprentissage du bonheur à l’école pour démontrer la responsabilité de chacun dans son propre bonheur et le bonheur de tous

4. Utilisation positive des médias

  • Concevoir des initiatives pour développer le discernement et l’esprit critique face à l’impact émotionnel des médias et au flot d’informations circulant sur le Web
  • Création d’un Observatoire de la Vigilance Citoyenne (mesure et suivi de l’altération du lien social via des indicateurs des dérives radicales verbales ou comportementales, etc.) à l’intention des décideurs des politiques publiques
  • Promouvoir dans les médias les informations stimulantes et porteuses d’espoir (témoignages, documentaires, insertion d’invités générateurs de bonheur citoyen dans des émissions grand public)

5. Le milieu carcéral

  • Faire du séjour-sanction de la prison un processus de reconstruction de la personne et de la citoyenneté pour retrouver un nouveau sens à sa vie et « assécher » le désir de récidive