12c326d3-fc1b-411b-ade5-20e20a8dd8e8

« Supprimer le dispositif électoral actuel à scrutin majoritaire permettrait non seulement de responsabiliser les électeurs dans la sélection des candidats, mais laisserait aussi la possibilité de voir émerger de nouveaux courants. » est le constat posé par Libération.
Benjamin Dourdy, membre du groupe « Bonheur & Démocratie » de la Fabrique Spinoza est l’auteur d’un rapport connexe permettant de « Penser des modes de scrutin nouveaux pour résorber le malaise démocratique »