D’après la psychologie positive de Martin Seligman, une vie heureuse est une vie à la fois agréable, bonne et remplie de sens.

La vie agréable se réfère à l’expérience d’une prépondérance de moments plaisants  sur les moments désagréables.

La bonne vie désigne l’engagement de la personne dans des activités principales qui correspondent à ses capacités, où le sujet est pleinement immergé, absorbé dans des pratiques. Il peut parfois vivre le « flux », expérience mentale positive d’absorption complète dans une tache. La bonne vie est reliée aux concepts d’efficacité ou d’effectivité personnelles, c’est à dire la capacité de l’individu à accomplir une tâche lui-même.

La vie remplie de sens est liée au sentiment d’accomplissement ressenti par l’investissement dans une cause ou une raison. Ce sentiment va de pair avec un sentiment d’appartenance, de contribution à quelque chose de plus vaste (croyance, groupe, organisation) qui dépasse l’individu. Seligman propose une subdivision plus fine de cette dernière catégorie en trois éléments : une vie remplie de sens (appartenance, transcendance), une vie avec des relations et des connexions sociales (famille, amis, communauté) et enfin, une vie qui apporte un sentiment d’accomplissement (maîtrise, buts, succès).

L’acronyme PERMA résume cette taxonomie : Positive emotions, Engagement, Relationships, Meaningl, Accomplishment (en français : Émotions Positives, Engagement, Relations, Sens, Accomplissement).